Fiche métier chauffeur privé VTC

Fiche métier chauffeur privé VTC

15/04/2021 Non Par Laura Foulon

Le chauffeur VTC ou encore chauffeur Voiture de Transport avec Chauffeur travaille en réalité comme taxi. Les clients qui sollicitent ses services sont soit des particuliers ayant un certain nombre de courses à faire, soit des étrangers. Dans l’un ou dans l’autre cas, ce type de taxi transporte ses passagers en tenant compte de certaines règles. Pour intégrer ce milieu du transport professionnel, il convient de s’informer d’avance. Dans cet article, découvrez tout sur ce métier.

Chauffeur privé VTC : c’est quoi ?

Le chauffeur privé VTC fonctionne comme un taxi. Il se charge de transporter ses passagers d’un lieu à un autre. Cependant, le système de fonctionnement de ce métier diffère de celui des taxis normaux. Il ne prend pas ses clients sur la voie publique. Il fonctionne uniquement sur réservation. Il doit forcément stationner dans un parking ou dans un garage si la course du client nécessite un arrêt. Il doit conduire une voiture haut de gamme. Lors de sa prestation, il doit au paravent parler des modalités de paiement à son client. En clair, le chauffeur privé VTC, est un chauffeur de taxi qui fonctionne de manière très professionnelle.

Formations nécessaires

La principale formation requise pour intégrer ce métier et la formation pour l’obtention du permis de conduire. Le chauffeur VTC doit avoir son permis de conduire catégorie B. Au moment où il désire commencer ce métier, son permis doit avoir une ancienneté d’au moins 3 ans.

Il est nécessaire qu’il ait un casier judiciaire vierge et qu’il obtienne une carte professionnelle. La demande pour avoir la carte professionnelle doit être adressée au préfet à travers une lettre manuscrite. Elle est accordée au chauffeur 3 mois après sa demande. Cette carte n’est pas une propriété privée. En cas de cessation d’activité, le chauffeur devra la rendre.

Outre ces démarches, le chauffeur VTC doit jouir d’une expérience professionnelle en conduite d’au moins 1 an durant les années précédant la demande de la carte professionnelle. Une formation de base aux systèmes de prévention et de secours de niveau 1 est également requise.

Qualités requises pour exercer ce métier

Pour faire carrière dans ce secteur, il est nécessaire que le chauffeur ait une attitude courtoise surtout sur les routes. Il ne faudrait pas qu’il ait des antécédents de condamnation suite à certains délits. Il doit être en mesure de maitriser parfaitement la conduite dans sa zone de travail. Le chauffeur VTC doit disposer également des notions de base en mécanique.

Le sourire doit être une qualité qui ne doit pas lui faire défaut. À tout moment, il doit avoir une bonne présentation physique, et savoir rester poli, quelles que soient les circonstances. Il doit avoir la facilité et le réflexe de se conformer aux exigences du client.

Évolution et carrière

Il existe deux possibilités d’évolution dans ce métier. Le chauffeur peut décider de travailler pour une entreprise ou il peut décider de se mettre à son propre compte. Dans les deux cas, les modalités de travail sont différentes.

Le chauffeur qui décide de se mettre au service d’une entreprise n’a pas l’obligation de posséder sa propre voiture. Il travaille à des heures fixes. C’est dans le cas où il décide de se mettre à son propre compte qu’il devra se conformer à certaines règles.

Il doit premièrement créer sa propre entreprise. La voiture dont il doit se servir est tenue d’avoir les caractéristiques suivantes :

  • avoir une longueur de 4,50 met une largeur de 1,70 m ;
  • disposer de 4 places au minimum et 9 places maximum ;
  • souscrire à une assurance responsabilités civiles et financières ;
  • immatriculation au registre des VTC.

De plus, le chauffeur VTC indépendant doit régulièrement compléter sa formation par une formation continue qui se fait tous les 5 ans. Il s’agit d’une formation qui dure 7 heures dirigée par un centre mandaté. En début de carrière, il a un salaire brut de 1800 euros.